Gérer sa chronologie avec Aeon Timeline

 

Lorsqu’on écrit, il est souvent difficile de s’y retrouver dans son histoire et qui ne s’est jamais demandé si la scène qu’il écrivait ne présentait pas d’incohérence avec son histoire ? L’arrière petit cousin caché dont on apprend l’existence au chapitre 8, sauf que… Il était déjà apparu dans une scène du chapitre 4…

J’avais beau me servir de la rubrique notes ou la carte bristol virtuel prévues dans chaque chapitre de Scrivener, m’y retrouver finissait par devenir assez long et fastidieux.

J’ai fini par trouver une solution que j’utilise actuellement pour la rédaction du tome 5 de Rossetti & MacLane. C’est le genre de logiciel qui m’est vite devenu indispensable: Aeon Timeline.

Et comme l’un des prix réservés aux gagnants du NaNoWriMo 2013 consistait en une réduction de près de 40% sur ce logiciel, il ne m’en a pas fallu plus pour me lancer. Cela dit, même au prix plein (40$), ce logiciel reste très abordable en regard des services rendus. Cerise sur le gâteau, il se synchronise avec Scrivener, permet d’y relier des chapitres à des événements de la timeline et importe en méta-données tous les éléments de l’événement (dates, heures, personnages, jusqu’aux notes entrées dans Aeon Timeline).

Mieux encore, auteurs de science-fiction et de fantasy c’est pour vous, on peut choisir le type de chronologie que l’on souhaite, du classique calendrier grégorien au calendrier sur mesure créé par vos soins, en passant par une chronologie non datée autrement que “jour 1, jour 2”, etc…

Pour ne rien dévoiler de l’intrigue du Tome 5, les captures d’écran qui suivent sont tirées d’un fichier d’exemple inclus dans le logiciel, reprenant la timeline du meurtre de l’Orient express 😉

Voici la vue principale:

Vous notez d’emblée qu’il y a la possibilité de créer plusieurs “arcs” (il y en a deux sur la photo ci-dessus) qui sont en fait des timeline spécifiques qui peuvent concerner une seconde intrigue, des personnages, bref à peu près ce que vous voudrez.

En parlant d‘“Arcs”, on peut en créer autant qu’on veut (voir ci-dessous) et il est très facile d’y retrouver les événements qui s’y rapportent.

Créer des chronologies, c’est bien, encore faut-il les remplir avec des événements. Créer un nouvel événement revient à lui donner un nom, une durée, ainsi qu’une catégorie (“label”, qu’on peut évidemment personnaliser) et/ou des tags, qui permettront de s’y retrouver encore plus facilement:

Un événement implique des acteurs. Actifs ou passifs.

Créer un personnage est tout aussi simple qu’un événement:

Ce qui est très intéressant, c’est qu’il est possible de mixer la vue de la ou des timeline avec les personnages:

Vous noterez que lorsqu’un personnage est impliqué comme participant, c’est un rond rempli à sa couleur qui apparaît à l’intersection de la ligne horizontale du personnage et verticale de l’événement. Lorsqu’il n’est qu’observateur (observer), c’est un cercle qui apparaît.

Enfin, comme je l’indiquais plus haut, il est possible de synchroniser le tout avec Scrivener. La mise en place de la synchronisation n’est pas évidente au premier abord, il faut l’avouer, mais une fois réglée, elle fonctionne parfaitement (attention, la synchronisation nécessite que le fichier Scrivener ne soit pas ouvert en même temps) et permet d’avoir à portée de la main dans Scrivener les informations précises des chronologies.

Aeon Timeline peut cependant parfaitement s’utiliser sans Scrivener, mais ça serait dommage de s’en priver.

Il y a bien entendu beaucoup plus de possibilités et d’options avancées, mais le but de cet article n’était que de vous offrir une vue d’ensemble des principaux concepts et de la dynamique d’un programme dont j’aurais du mal à me passer après quelques semaines d’utilisation !

Pour terminer, il faut préciser qu’Aeon Timeline existe en version mac et Windows et que vous pouvez télécharger gratuitement une version d’essai. À noter également qu’ils proposent une tarification de licence Mac et Windows à 55$ (au lieu de 80$ si achetés séparément) et qu’il est possible d’obtenir un rabais académique de 15% pour les étudiants, professeurs ou autres personnes reliées à l’enseignement.

J’espère que cet article vous aura été utile et si vous avez des questions sur cet article, n’hésitez pas à me contacter !

Publié dans Auto-édition

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :